Témoignage de Martin
 
Le célèbre pianiste et pédagogue Alfred Cortot écrivait qu’il faut « travailler, non pas le passage difficile, mais la difficulté qu’il contient, ramenée à son principe élémentaire ».
Ça sonne peut-être « pompeux », mais c’est précisément la méthode de travail que Fabien m’a proposé pendant deux jours mémorables de stage en cours particulier. Bilan: Inestimable !
 
Je m’explique.
Contexte : débutant en plein permis moto, dyslexique et pas très doué. Après un stage à Paris d’une semaine, je n’ai appris que la crainte de la machine. Les gamelles et les cours à 10 ont été un boulet supplémentaire à mon apprentissage déjà lent.
 
Sauvetage : je vais donc voir Fabien à Bordeaux. Ce ne sont pas des cours, mais une masterclass que je découvre.
 
Les compétences pédagogiques du maestro sont un subtil mélange de vraie connaissance de la moto, du monde de la moto,  du corps, du mental du conducteur et de jonglage avec la gravité. Après avoir travaillé les bases, nous avons attaqué les bases des bases ! Oui, décomposer les difficultés pour assembler les connaissances par la suite m’a remis sur pieds… sur deux roues, je veux dire. Très attentif et patient, Fabien cherche toujours l’issue d’une impasse technique ou d’un blocage.
 
Qui connaît la chanson « L’embrayage et le regard font le motard, lalalala » ? C’est vrai que passer des heures sur le point de patinage a été très bénéfique. Je passe les détails sur les exercices, mais les cours sont à la fois d’un très haut niveau d’exigence et d’un maximum de sécurité, basée sur la maîtrise technique. 
 
A titre d’exemple et rien qu’à l’arrêt : apprendre à poser son casque sur la moto, la faire tenir en équilibre avec un doigt, la relever sans forcer ou rattraper la bête qui tombe sans se faire mal, était étonnant et enchanteur – voire utile ! On se sent apprenti sorcier à maîtriser plus de 250 kg avec autant de facilité. 
 
Donc, Fabien ! j’ai le regret de te dire que tu vas devoir me supporter à nouveau dans tes stages très prochainement ! Merci infiniment ! 
 
Pour terminer un bref salut au fier effet gyroscopique si perturbé, bousculé et désaxé durant les stages de Fabien, mais jouer avec l’équilibre et la physique n’est pas jouer avec le feu !
 
* * *
D’autres témoignages sur le forum des Motards d’Ile-de-France :
 

Stages moto Passion Moto Formation de juillet 2015

Stages moto – automne 2015

X